Compte-rendu d’évènement : « Michel Houellebecq, athéisme et foi »

Mini-affiche-houellebecqDétails sur l’évènement

Intitulé : Journée d’étude « Michel Houellebecq, athéisme et foi »
Lieu et date : Université du Maine (Le Mans), 14/10/2015
Page de l’évènement : http://ipra.eu/fr/2015/09/22/journee-detude-michel-houellebecq-atheisme-et-foi-14102015-le-mans/
L’intégralité des communications est disponible en vidéo à l’adresse suivante : http://ipra.eu/centre-ressources/fr/collections/show/32

 

Compte-rendu

L’IPRA et le labo 3L.AM (Caroline Julliot, Sylvie Servoise) ont organisé au Mans le 14 octobre 2015 une journée d’étude portant sur Michel Houellebecq, athéisme et foi, première d’un cycle intitulé « Michel Houellebecq ou misère de l’homme sans Dieu ? ».

L’œuvre de Michel Houellebecq est surtout connue pour décrire avec une déprimante acuité les rapports économiques et sociaux, et, plus généralement, le quotidien du mâle moderne ; on a moins souvent souligné son rapport au religieux, dont le polémique Soumission (2015) démontre avec éclat la place centrale, mais jusqu’ici en grande partie souterraine. C’est ce rapport au religieux, en particulier dans ses implications politiques qui a été interrogé lors de cette journée d’étude.

***

Dans sa communication intitulée « Houellebecq et la critique de l’individualisme », Christos Grosdanis (Université Paris VII-Denis Diderot) s’est attaché à saisir l’echec de l’idéologie de l’individualisme en explorant les rapports professionnels et affectifs des occidentaux notamment dans Les particules élémentaires et Soumission.

Agathe Novak-Lechevalier (Université Paris X-Nanterre) a interrogé la place et les fonctions de la croyance dans les romans de Michel Houellebecq — question nécessairement marquée par l’ambiguïté puisque Michel Houellebecq, tout en s’affirmant « foncièrement athée », déclare avoir « du mal à se passer d’une mystique » (Ennemis publics). En réinscrivant la croyance dans une perspective littéraire, la communication a cherché à montrer comment la littérature selon Houellebecq peut avoir pour fonction de suppléer au vide religieux, en offrant de la lecture l’image d’une expérience quasi mystique de communication entre deux esprits.

La communication présentée par Jérôme Grévy (Université de Poitiers) examine l’interprétation religieuse de l’histoire de l’humanité élaborée par Auguste Comte (années 1830), sa diffusion et notamment l’usage politique qui en fut fait par les républicains, puis sa contestation au tournant du XIXe siècle et au XXe siècle.

Samuel Estier (Université de Lausanne), a synthétisé et décrypté les ressorts, le potentiel et les limites de l’identification de Houellebecq en tant qu’écrivain prophète.

Le travail de Mathilde Hug (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle) s’est intéressé à l’influence fondamentale des penseurs et des auteurs de fictions de la fin du XIXe siècle sur les romans de Michel Houellebecq. Mathilde Hug s’est penchée sur les liens qu’entretiennent L’Île du docteur Moreau de H.G. Wells (1896) et La Possibilité d’une île de Michel Houellebecq (2005), notamment en ce qui concerne la réflexion sur la religion. Les deux romans font le constat de la souffrance humaine et concluent que la foi est impossible.

A partir notamment de La possibilité d’une île, Peter Frei (Université de Fribourg), a cherché à montrer que, aux antipodes du genre décrié du « roman à thèse », l’œuvre de Michel Houellebecq gagne à être pensée dans la logique d’une « fiction critique » qui s’écrit dans le soupçon non seulement de son message, mais plus encore de sa forme, de son propre dispositif narratif. A l’image des croyances religieuses que les romans houellebecquiens interrogent dans leur machine discursive et symbolique pour comprendre, problématiser leur pouvoir – qui, in fine, est le pouvoir d’une fiction.

***

La prochaine journée du cycle aura lieu le 17 juin 2016, au Mans. Elle portera sur Michel Houellebecq, christianisme, islam, et cetera. Plus d’information à la page http://www.fabula.org/actualites/houellebecq-christianisme-islam-et-cetera_68699.php

 


Nicolas Stefanni

Ingénieur projet IPRA

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *